Récital Bach - violoncelle et clavecin

Dans l’orchestre de la principauté de Coethen que Bach dirige entre 1717 et 1723, c’est à dire entre 32 et 38 ans, deux remarquables instrumentistes tiennent la basse d’archet, Christian Berhard Linigke compositeur et principalement violoncelliste et Christian Ferdinand Abel surtout cambiste mais aussi violoniste et violoncelliste. On le voit, l’ancienne viole de gambe, qui va bientôt disparaitre, et le jeune et moderne violoncelle, coexistent Jusqu’au sein d’un ensemble constitué. Bach ne veut pas trancher le débat. Pourquoi vouloir préférer un instrument à l’autre ? Pourquoi ne pas apprécier et utiliser les deux pour ce qu’ils sont ? A l’évidence, Bach a perçu dans le violoncelle des qualités de timbre et de jeu nouvelles qui permettaient de le considérer comme un instrument majeur, riche de possibilités neuves et différentes.
Ce programme proposera donc de mettre en valeur le violoncelle dans le répertoire du grand maître.

Participants : 

Etienne Mangot, violoncelle
Franck Marcon, clavecin

Dates de concerts : 

Novembre 2020